Pourquoi j’écris/ Why I Write

Bonjour,

Depuis que j’avais deux ans, j’ai eu des histoires. J’ai eu des histoires j’ai pensé que tout le monde a dû entendre. Mon aspiration de partager ces histoires avec le monde ont été rapidement tuées par l’allure rapide de notre société individualisée – celui qui n’a pas le temps pour arrêter et écouter une fille imaginative et indépendante. Mais je savais que n’avais aucune raison d’arrêter de partager mes histoires. Je savais que mes histoires ont mérité d’être entendues, peut-être par un moyen différent d’un moment différent.

Donc, j’ai décidé d’écrire. J’écris pour donner des conseils à mon plus jeune soi. J’écris pour enregistrer l’évidence indéniable et inébranlable de ma vie et les valeurs par lesquelles elle est formée. J’écris pour publiquement exposer toutes les choses que je souhaite que j’aie dit – quand la crainte a suffoqué mes morales et les temps de couper des conversations. J’écris parce que je peux crier en même temps avec le style linguistique et la formalité professionnelle. J’écris donc je peux voir mes pensées actuelles et je peux lire comment j’ai changé au fil du temps. J’écris parce que l’on m’a donné une vie d’occasion beaucoup n’obtiendront jamais. J’écris parce que j’ai vu la puissance des connexions interpersonnel et interculturel et je crains que choisissant pas écrire jettent ces émotions et relations dans l’oubli.

J’écris donc ma société sourde fera un jour entendre mes histoires.

-SC

English

Hello,

Since I was two years old, I have had stories. I have had stories I thought that everyone in the world needed to hear. My aspiration to share these stories with the world was quickly killed by the rapid pace of our individualized society- one that does not have the time to stop and listen to an imaginative, independent girl. But I knew that was no reason to stop sharing my stories. I knew my stories deserved to be heard, just maybe through a different medium at a different time.

Therefore, I decided to write. I write to give advice to my younger self. I write to record undeniable and unwavering evidence of my life and the values by which it is shaped. I write to publicly state all of the things I wish I would have said—when fear suffocated my morals and timing cut off conversations.  I write so I can scream while maintaining linguistic style and professional formality. I write so I can see my current thoughts, and so I can read how I have changed over time. I write because I have been given a life of opportunity many will never get a glimpse of. I write because I have seen the power of interpersonal and intercultural connection and I fear that choosing to not write will cast those emotions and relationships into oblivion.

I write so my deaf society will one day hear my stories.

-SC

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s